Abbaye Royale de Saint-Michel-en-l'Herm Abbaye Royale de Saint-Michel-en-l'Herm

L'abbaye de Saint-Michel-en-l'Herm

un lieu mystique préservé empreint d'histoire

L’Abbaye royale de Saint-Michel-en-l’Herm est un édifice brut préservé. Ce lieu d’histoire, à l’ambiance toute particulière, est situé en plein cœur du tumulte de la vie du village, dans le Marais poitevin côté littoral.

Lors de la visite, on découvre un lieu authentique, sans aménagement touristique. On s’imagine alors explorateur à fouiller les ruines d’un édifice méconnu…

Une belle visite vous attend à l’Abbaye de Saint-Michel-en-l’Herm

Pour accéder à ce lieu clôturé d’une immense et belle enceinte de pierre de pays, vous devez vous procurer votre billet d’entrée à l’Office de Tourisme, situé juste à côté.  La visite est exclusivement proposée avec un guide. Un vrai plus quand on sait ce que va vous révéler celui-ci pendant la visite …

Scriptorium de l'abbaye royale de saint michel en l'herm
Scriptorium de l'abbaye royale ©P.Baudry

Ce n’est pas UNE mais 5 abbayes que vous découvrirez ici …

A cet endroit même, c’est 5 abbayes qui prirent places au fil des siècles. Les constructions se sont ainsi « empilées » les unes sur les autres. Durant la visite, on traverse 13 siècles d’histoire en découvrant les différents niveaux.

La première abbaye fut fondée en 682 par Saint Philibert, en même temps que celle de Noirmoutier et Luçon. Détruite par les vikings, elle renait de ses cendres et connait son apogée au XIIème siècle en se classant 11ème abbaye les plus fortunés de France grâce à l’exploitation du sel.

L’abbaye royale de Saint-Michel-en-L’Herm est la plus ancienne fondation monastique de vendée.

Plusieurs espaces et niveaux à découvrir lors de la visite

Après avoir passé la petite porte en bois perçant l’enceinte à côté de l’immense portail en fer forgé, la visite débute en compagnie de votre guide expérimenté. Vous arriverez sur une allée gravillonnée traversant le parc où trône de magnifiques arbres centenaires et de beaux buis taillés.  Celle-ci mène au bâtiment principal de l’abbaye, le logis de l’Abbé, qui était en quelques sortes l’hôtel où l’on recevait les personnalités !

Le réfectoire de l'abbaye Royale de saint michel en l'herm
Le réfectoire de l'abbaye Royale ©Karine GIRAUDET

La salle du chauffoir ou le scriptorium

Vous poursuivez votre visite dans le jardin tout en admirant le détail des façades, un vrai petit labyrinthe verdoyant dirons-nous … Une halte se fera sous les arcs majestueux à ciel ouvert du chauffoir, reconstitué artificiellement, pour admirer les ruines qui ont été dégagées et restaurées par la famille Le Roux (les propriétaires actuels) au début du XXème siècle. Ces arcs qui s’entrechoquent nous feraient presque penser à l’ossature d’une baleine ou une araignée géante… (Laissez libre court à votre imagination!).

Ce chauffoir du XIIème siècle est relié à la salle capitulaire par un conduit étroit voûté, on se croirait dans les décors de la fameuse série Game of Thrones (selon les dires d’une journaliste venue sur les lieux en 2017) ...

La salle capitulaire

La salle capitulaire de l’abbaye de Saint-Michel-en-l’Herm fut retrouvée au XXème siècle. Elle retiendra toute votre attention de par sa façade ornée de chapiteaux dotées de belles sculptures (animaux, personnages…). Dans cette salle, les moines les plus âgés lisaient les règles de Saint-Benoit, tandis que les plus jeunes écoutaient à l’entrée. Au centre de la pièce, repose le tombeau de l’Abbé Aszo, mort en 1048.

Le réfectoire

Pour accéder au réfectoire, vous empruntez les escaliers en pierre, une grande salle avec de grandes fenêtres s’ouvre alors à vous. Ce grand réfectoire du XVIIème siècle était le lieu où la lecture se faisait pendant le repas. Cette pièce était prévue pour une centaine de moines mais elle en a accueilli en réalité qu’une dizaine…

Des animations pour les enfants, mais pas que …

Pleins d’animations attendent les enfants durant l’été à l’Abbaye Royale de Saint-Michel-en-l’herm ! En juillet et août, sont organisées des visites guidées et des animations en costume, ainsi que des ateliers. Un carnet de jeux pour agrémenter la visite est également disponible pour les enfants.  

 

Encore plus fun, téléchargez l’application Baludik et en avant le jeu de piste à l’Abbaye Royale. Partez à la recherche de la cloche perdue et aidez le moine frère Jean à la retrouver. Cette balade en quête d’énigmes vous permettra même de visiter la commune de Saint-Michel-en-l’Herm façon ludique !

Vue extérieure de l'abbaye royale de Saint Michel en l'herm

Quelques dates importantes…

La plus ancienne Abbaye du Marais Poitevin

L’Abbaye Royale fut fondé sur un ancien îlot calcaire du Golfe des Pictons en l’an 682 par Ansoald, évêque de Poitiers et quelques moines de Noirmoutier. A l’époque, c’était une abbaye “importante” puisqu’elle représentait la seconde fondation monastique du Bas Poitou avant celle de Luçon (687) et de Maillezais (en 989 et 1010).

L’Abbaye Royale de Saint Michel en l’Herm a connu de nombreuses constructions et reconstructions au fil des années (5 abbayes en 10 siècles) et connaîtra l’invasion des vikings…

  • Fin du VIIème siècle, l’abbaye est fondée et détruite en 877 par les Normands, ils y ont siégé pendant 80 ans.
  • Reconstruction d’une deuxième abbaye en 960 par l’évêque de Poitiers et église prieurale en 1047, incendiée en 1048.
  • En 1078, une troisième abbaye est terminée avec des restaurations entre le XII et XVIè siècle
  • La quatrième correspond à la remise en état de bâtiments qui furent saccagés par les protestants
  • La cinquième et dernière édification eu lieu au XVII et XVIII et comprend les bâtiments actuels (le logis de l’Abbé, le réfectoire…)
Salle du chauffoir à l'abbaye royale de Saint Michel en l'herm
Salle du chauffoir ©Karine Giraudet

Au début du 13ème siècle, le célèbre noble Savary de Mauléon est propriétaire de l’Abbaye de Saint-Michel-en-l’Herm et y fit construire une forteresse. Les constructions répétitives ont créé un remblai de 10 mètres au-dessus du sol initial, ce qui “protège” le corps de Savary de Mauléon qui repose dans l’ancienne église abbatiale.

En 1516, François 1er la déclare Abbaye Royale suite au concordat signé en 1516, avec à sa tête de hauts dignitaires notamment le cardinal Mazarin.

Plus aucun moine ne vit dans l’Abbaye depuis la révolution française. Après cet événement, l’abbaye servira de carrière avant d’être rachetée en 1918