Communal de Lairoux ©SudVendéeTourisme Communal de Lairoux ©SudVendéeTourisme

Le communal de Lairoux

un lieu magique au cœur du Marais Poitevin

Situé à proximité de Luçon et Saint-Denis-du-Payré, le communal de Lairoux est une pépite de la destination Sud Vendée. Ce lieu composé uniquement de prairies naturelles humides s’étend sur 245 hectares et fait partie intégrante du paysage du Marais Poitevin car il se trouve au cœur du marais mouillé. Là-bas se rencontrent chevaux, vaches et oiseaux migrateurs, une mixité d’espèces qui promet un spectacle grandiose.

Situé à proximité de Luçon et Saint-Denis-du-Payré, le communal de Lairoux est une pépite de la destination Sud Vendée. Ce lieu composé uniquement de prairies naturelles humides s’étend sur 245 hectares et fait partie intégrante du paysage du Marais Poitevin car il se trouve au cœur du marais mouillé. Là-bas se rencontrent chevaux, vaches et oiseaux migrateurs, une mixité d’espèces qui promet un spectacle grandiose.

Le communal de Lairoux, un lieu vivant tout au long de l’année

Un paysage qui évolue au fil des saisons

Ce qu’il y a de magique au communal de Lairoux, ce sont ses paysages qui évoluent au fil des saisons, en hiver ou en été, ce n’est pas le même paysage qui s’offre à vous.

La composition et la palette de couleurs sont totalement différentes, on passe d’un vert écarlate aux couleurs chaudes de l’automne pour finir par une ambiance sombre hivernale…

Communal de Lairoux inondé©K.Giraudet
Communal de Lairoux inondé©K.Giraudet

L’hiver et son humidité

Si on dit que le communal de Lairoux est composé de vastes étendues de prairies “humides” ce n’est pas pour rien… En saison hivernale, après des jours ou des semaines de pluies, le communal se gorge d’eau, parfois même il est totalement inondé et pourrait faire penser à un lac. L’hiver, la brume s’invite également sur le communal, offrant un décor et une ambiance des plus mystérieuse.

Les bovins ©Max Welberg
Les bovins ©Max Welberg

Le printemps et l’arrivée des bovins

Quand le printemps arrive, en avril, c’est l’ouverture du communal de Lairoux ! (un moment festif partagé entre les éleveurs, habitants et touristes). Les quelque 500 bovins et chevaux font leur entrée dans les prairies et y resteront pour 6 à 8 mois de pâturage. À cette saison, vous découvrirez donc un décor verdoyant (oui, l’herbe y est bien verte !) et des animaux profitant de leur “liberté”.

Observatoire lairoux ©SudVendéeTourisme
Observatoire lairoux ©SudVendéeTourisme

L’été, une nature verdoyante et des animaux épanouis

Au communal de Lairoux, l’été ressemble au printemps grâce à l’omniprésence de l’eau, vous y retrouverez donc une nature verdoyante, les bovins, les chevaux , les oiseaux migrateurs et même deux ou trois ragondins passant par là !

Mais quand vient la fin de la saison et le début de l’automne, c’est le départ de certaines bêtes ! Dans une ambiance Far West, des cavaliers munis de leur chapeau de cow-boy se mettent en selle pour regrouper les vaches afin de les faire sortir du communal. C’est à ce moment-là que les éleveurs viennent les chercher. Venez voir cette jolie complicité entre le bétail, les éleveurs et les cavaliers !

L’automne et ses quelques habitants du communal

 C’est l’automne, l’herbe à bien jauni et les bovins et chevaux se font de moins en moins nombreux ! Les pluies arrivent tout comme les oiseaux migrateurs qui décident à cette période de faire une halte au communal de Lairoux.

Une faune qui anime le lieu

Le communal de Lairoux abrite de nombreuses espèces animales vivant en symbiose, ce qui fait de  cet espace un écosystème remarquable ! Mais quelles sont-elles ?

bovins et chevaux ©Max Welberg
bovins et chevaux ©Max Welberg

Des bovins et des chevaux

Pendant 6 mois de l’année, d’avril à octobre, environ 450 bovins et 50 chevaux prennent place dans le communal de Lairoux pour le pâturage. Ils peuvent ainsi profiter de ce grand espace, où, lors de cette saison, l’herbe y est bien verte.

oiseaux migrateurs ©K.Giraudet
oiseaux migrateurs ©K.Giraudet

Des oiseaux migrateurs

Le communal de Lairoux est aussi le paradis des oiseaux migrateurs qui choisissent ces prairies pour faire une halte, avant de repartir vers l’Afrique. De nombreuses espèces viennent aussi s’y détendre, mais elles varient en fonction des saisons.

  • Entre avril à septembre, léchasse blanche, le chevalier gambette, le milan noir ou encore la bergeonette printanière posent leur bagage au communal.
  • Entre septembre et avril c’est le canard pilet, l’oie cendrée, les sarcelles d’hiver et le combattant varié que vous pourrez observer…
  • Mais des oiseaux migrateurs ont décidé de rester toute l’année au communal de Lairoux. Ainsi vous retrouverez l’incontournable héron cendré, la cigogne blanche, l’aigrette garzette, le cygne tuberculé…

Des insectes par milliers

 Les insectes sont primordiaux pour le maintien de la population animale dont les bovins et les oiseaux. Au communal de Lairoux, vous serez servis ! Des espèces de coléoptères sont présentes…

 Aussi, vous n’êtes pas à l’abri d’apercevoir quelques ragondins qui profitent de la montée des eaux  du communal pour se balader…

Un observatoire équipé et instructif

Observatoire de Lairoux ©Sud Vendée Tourisme
Observatoire de Lairoux ©Sud Vendée Tourisme

Un observatoire équipé pour admirer

Le communal de Lairoux n’est pas seulement composé de vastes prairies humides, non, il y à aussi son observatoire !!  Et oui, pourquoi venir au communal sans pouvoir observer de plus près les espèces qui y sont présentes ?

L’observatoire de Lairoux est une cabane en bois récente, accessible à tous puisque vous pouvez vous garer à proximité et y accéder par une rampe inclinée.

Une fois à l’intérieur, c’est le moment d’observer les oiseaux migrateurs et tout est équipé pour cela ! Plusieurs accoudoirs, accompagnés de leur “longue fenêtre” sont présents. L’avantage ? Ils sont prévus pour enfants et adultes ! Un banc équipé de jumelles vous permettra également de regarder les oiseaux de plus près.

Alors , pendant votre observation c’est le moment de dégainer vos appareils photos pour photographier les oiseaux qui vous promettent un spectacle magnifique !

Observatoire lairoux ©SudVendéeTourisme
Observatoire lairoux ©SudVendéeTourisme

Un observatoire instructif

Bien que l’observatoire du communal de Lairoux soit totalement équipé pour contempler les oiseaux, il est tout aussi instructif ! Et oui, observer les oiseaux migrateurs c’est bien, mais les reconnaître c’est encore mieux !

Et pour cela c’est facile, au milieu de l’observatoire, un panneau vous énumère les oiseaux présents sur le communal, et ce en fonction des périodes : d’avril à septembre, de septembre à avril et toute l’année. C’est encore plus sympa de savoir quels oiseaux on peut voir au moment où on y est !

Par exemple, toute l’année vous pourrez apercevoir le héron cendré et le cygne tuberculé, alors qu’en Octobre vous pourrez voir l’oie cendrée… qui fait une halte en Sud Vendée seulement à la période d’automne.

Vous retrouverez également d’autres petits panneaux qui proposent des questions sur les oiseaux migrateurs et leur particularité.